Troubles du comportement lors des soins de toilettes

Il faut considérer que les troubles comportementaux dits perturbateurs c’est a dire comme l’agitation verbale ou physique, l’agressivité, les cris ,les fugues et les conduites oppositionnelles sont fréquentes et rendent d’autant plus difficile la prise en charge qu’ils sont perçus négativement.

La maladie d’Alzheimer ne provoque pas en soi d’agressivité sauf si l’on demande ou impose au patient des choses qu’il n’a pas envie de faire. N’ayant pas conscience de l’étendue de ses troubles et souffrant de pertes de mémoire,il peut s’opposer et ne pas se laisser faire.

Ces comportements bien que très perturbants pour les accompagnants familiaux ou professionnels doivent être vus comme positifs car témoins d’une activité cérébrale et peuvent être considérés comme l’expression« en actes » plutôt qu’en paroles d’une souffrance multi-factorielle dont vous devez trouver les origines pour la soulager.

Ils sont une tentative d’interagir avec leur environnement. Ces comportements doivent être

Lorsqu’un patient atteint d’une démence d’Alzheimer arrive au stade dit modéré à sévère de la maladie, il peut exprimer un comportement agressif. Dans un premier temps, cette agressivité se manifeste souvent de manière verbale. Il va par exemple hausser le ton, il peut aussi hurler des propos pas toujours clairs, se montrer insultant ou revenir avec insistance sur de vieilles histoires imaginaires ou oubliées de tous…

L’animosité peut alors éventuellement, mais pas nécessairement, dégénérer en violence physique.Cependant le simple fait de taper sur la table ne doit pas automatiquement être interprété comme une violence physique. Il peut s’agir simplement d’un moyen utilisé par le patient Alzheimer pour attirer l’attention de son interlocuteur.

Or gérer les troubles du comportements perturbateurs est un pari sur le SENS

La recherche du sens suppose une démarche méthodique, une analyse instantanée , pas à pas , patiente et individuelle à chaque personne.

LES QUESTIONS A SE POSER :

  1. Quel est ce trouble ?
  2. Depuis quand est-il apparu ?
  3. De quel façon est-il apparu (soudainement, progressivement) ?
  4. Dans quelles circonstances (lieu, personnes présentes, …)
  5. A quel moment ? Est-il prévisible ?
  6. Quel est son intensité ?
  • Ne pas essayer de la retenir ou de l’immobiliser
  • Souvent, ces accès sont de courte durée, et elle peut redevenir aimable quelques instants après car elle oublie l’incident
  • Si elle devient violente, ne pas hésiter à disparaître du champ visuel :
  • La laisser seule quelques instants
  • Lui-donner de l’espace,
  • Ne pas essayer pas de la contenir

–> Contacter le médecin pour mettre en place un traitement si les situations se répètent

L’environnement tant humain que matériel peut déterminer l’apparition ou renforcer un trouble du comportement perturbateur Plus le niveau cognitif se dégrade et plus la personne est dépendante et donc plus perméable à son environnement et à ses changements.
Les lésions dégénératives engendrent une disparition du contrôle volontaire avec une impossibilité pour la personne malade de contrôler son activité de façon intentionnelle , il en est très dépendant.
Tout changement d’organisation, tout personnel nouveau, toute situation de contrainte ou de conflit interpersonnel , de stress même anodin peut engendrer un ressenti de vulnérabilité qui se traduira par une manifestation . Celle ci sera une tentative désespérée d’influer sur la situation qu’il ne contrôle ni ne comprend plus.
il y a une perméabilité à l’état émotionnel et de la tension à l’entourage, il le perçoit dans nos voix, nos mimiques, nos gestes et il y répond par de l’agitation.
De nombreux troubles apparaissent de façon transitoire quand l’on demande à la personne, de faire quelque chose qu’il ne veut pas faire ou ne sait plus faire ou à l’inverse quand on l’empêche de faire quelque chose.
Les perturbations comportementales sont responsables d’une grande part des souffrances des personnes démentes mais aussi des aidants familiaux ou professionnels qui en prennent soin.

Une étude a mis en évidence que 65% des troubles du comportements perturbateurs observés apparaissent dans les soins personnels dispensés ou en réaction à ce qui leur est demandé.
Avec l’avancée de la maladie, la personne malade n’a plus conscience des troubles qu’elle présente , de leur gravité et du retentissement qu’ils peuvent avoir sur lui même et l’entourage
La régulation des épisodes de troubles comportementaux par des soins relationnels et une bonne analyse de ce qu’ils sont déterminera le pronostic évolutif.
Car ces troubles épuisent l’entourage et contribuent à l’insu de la personne malade à instaurer une mauvaise qualité de prise en charge, voir de la maltraitance des aidants et de l’hostilité des autres résidents lorsque la personne est en institution.
Ils sont souvent la cause première des hospitalisations et des institutionnalisation précipitées.
Quelques préconisations peuvent vous aider au quotidien et retrouver un climat plus propice à des soins de qualité et au bien être des deux protagonistes.

« les troubles psycho-comportementaux lorsqu-ils surviennent questionnent tous ceux qui tentent d’aider. »

Ils tendent à exprimer quelque chose, à exprimer la lutte de la personne pour concilier son existence diminuée et son environnement

  • A exprimer sentiments et besoin
  • A perpétuer les habitudes antérieures

Toutes les formes de comportements doivent être comprises comme des tentatives désespérées de nous interpeller, de communiquer ce qu’elle ressent.

Intervenir en fonction du sens que vous avez réussi à trouver au comportement et non au comportement lui-même.Toutefois notre incapacité à décoder les messages non-verbaux nous empêche de reconnaître le contenu émotif de ces troubles révélateurs .

Privilégier DOUCEUR, PATIENCE,RESPECT ET SOUPLE
A lire: Gestes bien-traitants lors des soins de toilette

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s