La prise en charge ergothérapie du malade Alzheimer à domicile

« L’ergothérapie est une profession de santé qui fonde sa pratique sur le lien entre l’activité humaine et la santé. L’ergothérapie intervient notamment en faveur des personnes présentant des troubles cognitifs comme dans la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées. L’objectif de l’ergothérapie est de maintenir, de restaurer et de permettre les activités quotidiennes de manière sécurisée et autonome, en tenant compte des habitudes de vie et de l’environnement de la personne ». (Association France Alzheimer, 2011).

Cette définition de l’ergothérapie apparaît dans une brochure de l’association France Alzheimer parue en 2011, elle a été rédigée en partenariat avec l’ANFE et a pour but de présenter l’ergothérapie aux malades Alzheimer et à leurs proches.75% des personnes âgées démentes vivent chez elles et le maintien au domicile est un des objectifs principaux du plan Alzheimer 2008-2012. Or, « Le domicile est un des lieux d’action privilégiés de l’ergothérapeute, en s’inscrivant soit dans une logique de maintien à domicile, soit dans un projet de retour à domicile après hospitalisation ». (C. BOURRELLIS,M-C BAZEROLLES 2009).

À domicile la Haute autorité de santé définit l’objectif ré-adaptatif de l’ergothérapie

« du patient souffrant de la maladie d’Alzheimer ou apparentée[comme] le maintien des activités physiques, psycho-sociales et la prévention des complications liées à la maladie ».(HAS, 2010)

Sept actes spécifiques d’ergothérapie sont ainsi répertoriés dans un « état des lieux » publié par l’HAS en Janvier 2010 :

  1. Réadaptation cognitive dans les activités de la vie quotidienne.
  2. Préconisation et entraînement à l’utilisation d’aides techniques.
  3. Réadaptation de la mobilité et des transferts.
  4. Prévention et traitement du risque de chute.
  5. Positionnement de troubles posturaux assis et en décubitus.
  6. Développement des performances de l’entourage dans la prise en charge etl’accompagnement du patient.
  7. Aménagements de l’environnement.

À ces 7 actes spécifiques s’ajoutent 2 actes communs avec les psychomotriciens : l’«éducation thérapeutique, conseil et information du patient » et l’«information de soutien et éducation des aidants ». Les aménagements de l’environnement et le développement des performances de l’entourage font ainsi partie intégrante de la prise en charge des personnes âgées atteintes de la MA et apparentée. (HAS 2010).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s